Notre histoire

La date de naissance de Triple Union et Amitié reste incertaine, les archives proposant plusieurs références contradictoires. La loge a choisi, lors des célébrations de son bicentenaire, la plus probable, le 12 août 1788.

Les premières décennies d’activité sont irrégulières, avec des mises en sommeil au moment de la Révolution (179?-1802) et des années qui suivent (1813-1847 et 1852-1864) : des temps difficiles pour des Frères qui montrent un attachement indéfectible aux valeurs républicaines.

À partir de 1864, la loge ne suspendra plus ses travaux, sinon lors des deux grandes guerres (1914-1917 et 1940-1946). L’histoire de la loge suit de près celle de la France. La défense de la République est prioritaire et, au tournant du XIXe siècle, celle-ci passe par la lutte contre le cléricalisme, l’instauration de la laïcité, le combat social et le droit à la justice.

Les grands enjeux du début du XXsiècle sont au centre de la réflexion : place des femmes dans la société, républiques prolétariennes, combat contre le fascisme… Il faut aussi consolider les acquis laïcs et républicains. Les deux Guerres mondiales sont des moment difficiles à surmonter, quand l’atelier souffre dans sa chair. Les Trente Glorieuses et les années qui suivent stabilisent la loge, l’éloignent un peu des grands combats : tant a déjà été accompli ! La défense de la laïcité reste une constante, avec une grande manifestation publique pour célébrer le centenaire de la loi de séparation des églises et de l’État.

La réflexion philosophique et symbolique est sans doute plus prégnante aujourd’hui qu’hier, mais social et sociétal ne sont jamais loin : l’engagement dans la Cité de nombre de Frères en est la meilleure preuve.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur notre histoire, le chapitre Histoire détaillée est fait pour vous.